ACTUALITÉS

Stop aux chaudières fioul

chaudière fioul

Un système de chauffage polluant et énergivore

En France plus de 3 millions de logements sont encore chauffés au fioul, or la production d’énergie des logements résidentiels (les ménages) est l’une des sources les plus importantes de gaz à effet de serre dans le monde.

La consommation des énergies fossiles (fuel, gaz, charbon) produit du dioxyde de carbone (Co2), contribue au réchauffement climatique et par conséquent à la détérioration de notre planète.

Une chaudière mal entretenue ou vieillissante peut produire du monoxyde de carbone, un gaz inodore et incolore pouvant intoxiquer et provoquer des risques graves pour la santé.

A noter qu’une installation au fioul émet 7 fois plus de CO2 que l’électricité* (source enerzine.com) et 30% de plus qu’une chaudière au gaz (source Insee).

Quel avenir pour les chaudières ?

En fin d’année 2019 une convention citoyenne pour le climat a été constituée par l’Assemblée nationale regroupant 150 citoyens tirés au sort. Celle-ci a planché durant plusieurs mois afin de proposer 150 propositions au gouvernement visant à limiter le réchauffement climatique.

En juillet dernier 149 propositions ont été formulées par la convention dont Emmanuel Macron en a retenu 146.

Le 27 juillet la secrétaire d’État Emmanuelle Wargon a déclaré qu’à partir de janvier 2022, les chaudières au fioul qui tomberont en panne devront être remplacées, et leur installation sera interdite dans les logements neufs.

Comment reconnaître les signes de vieillissement de sa chaudière ?

  • Remplissage d’eau fréquent (en théorie 1 fois par an). Si des bruits de bulles d’air apparaissent dans le réseau de chauffage, il y a une possibilité de fuite au niveau de la chaudière.
  • La détérioration du corps de chauffe et l’apparition de fumées noirâtres sont les traces d’une perte de rendement et par conséquent d’une surconsommation.
  • Les démarrages fréquents sont souvent liés à l’usure des composants (gicleur et brûleur). Une fois l’eau du circuit à température, le bruleur se coupe et se rallume de façon intempestive, c’est le signe d’une usure prématurée des composants et d’une surconsommation.

En résumé

La durée de vie d’une chaudière dépend en partie de l’entretien et de son utilisation. En effet la production d’eau chaude oblige la chaudière à fonctionner toute l’année.

Dans certain cas le brûleur est remplacé afin de prolonger la durée de vie de la chaudière mais cette opération est très onéreuse sans améliorer l’efficacité.

Quelle solution pour réduire sa facture énergétique ?

La pompe à chaleur air-eau est la meilleure alternative aux chaudières fioul. Celle-ci n’use d’aucune source d’énergie fossile pour son fonctionnement et produit ainsi une énergie propre.

Les calories contenues dans l’air sont captées afin de chauffer votre maison et l’électricité est utilisée à moindre mesure permettant d’alimenter le groupe extérieur (compresseur) et le module hydraulique.

La pompe à chaleur est le moyen économique de se chauffer tout en respectant l’environnement.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Revêtements de façade

Contactez-nous pour plus d'informations

ekiso

NOS COORDONNÉES

02 18 69 31 31
contact@ekiso.fr
85 boulevard de la Salle
45800 Saint-Jean-de-Braye